Bon, tu sors un nouveau livre quand ?

Si je pouvais…si je savais…Il y a quelques semaines j’ai compilé mes nouvelles girly et je les ai auto-éditées sur Amazon. Autant dire que c’est comme pisser dans un violon 😉 Les fidèles ont acheté à 0,99€ mais cela reste très confidentiel.
J’ai également deux manuscrits finis qui dorment dans un tiroir, des poésies à la pelle.

Et surtout un texte sur le point d’être achevé.

Grâce à ma fidèle amie et auteure (et coach en écriture) Elisa Tixen, je vais enfin pourvoir me concentrer sur les petites touches de cosmétiques. Le travail est important, je ne sais pas de combien de temps je vais avoir besoin. L’étape suivante sera de l’envoyer à quelques éditeurs sensibles à l’écriture « coup de poing », parce que ce texte c’est comme un uppercut. Rien à voir avec un roman, c’est autre chose qui me ressemble plus.
Donc, quand est-ce que ce livre sortira ? C’est un grand mystère…Et peut-être qu’il finira au fond de mon ordinateur. J’écris pour partager mais j’écris avant tout parce que j’aime ça.

Si ce texte « nait » au grand jour, je vous assure que je serai comblée !
En attendant, mon roman « Neuf mois ou presque » poursuit son bonhomme de chemin et sera en vedette d’une chronique le 7 novembre, mais c’est une autre histoire !

 

 

Publicités

Ma vie d’auteure. Dates !

Depuis quelques mois, j’ai la grande chance d’avoir de nombreux retours de blogueuses sur mon roman  » Neuf mois ou presque ». J’en suis très heureuse car les commentaires sont tous extrêmement touchants. Je suis ravie d’aller chercher au plus profond des lecteurs les émotions.

Une merveilleuse nouvelle est que ce roman a été pré-sélectionné pour le Prix Talent Estives Crédit Agricole 2018 du salon Les Estivales littéraires de Luchon. RDV le 29 juin au soir pour savoir si je vais partie des trois élus !
Durant le week-end, je donne rendez-vous aux lecteurs sur le salon. Je pars avec mes éditeurs Lucie et Julien de Yakabooks. Un grand moment en perspective !

Plus près dans le temps, pour les bordelais, je vous retrouve le jeudi 24 mai à 18h30 à La Causerie des Chartrons pour une rencontre (une causerie littéraire) animée par Chantal Lafon. Nous serons trois auteurs et Chantal jouera la « médiatrice ». Discussions, confidences, échanges avec le public, rires, dédicaces et verre de vin.

Ecrire « Neuf mois ou presque » a été une formidable aventure, le partager avec vous en est une autre troublante et exaltante !

MERCI à vous tous !

Pour le salon de Luchon :
https://www.facebook.com/estiveslitteraires/

La causerie du 24 mai
https://www.facebook.com/events/587555211621474/

Et toujours pour acheter mon roman à 2 euros !
https://www.yakabooks.com/produit/9-mois-ou-presque/

 

9-mois-ou-presque-976328-264-432

Double expérience poétique

Parce qu’un atelier ne me suffisait pas,
ce sont deux ateliers dont je vais vous parler !

Le premier, je l’ai suivi avec Patrice Luchet poète bordelais. Quatre séances du samedi matin au coeur de la bibliothèque Jean de la Ville de Mirmont (St Augustin, Bordeaux) avec pour objectif d’aller à la découverte de la poésie.

Véritable coup de coeur, j’ai adoré…l’animateur Patrice passionné et très généreux, le groupe avec lequel j’ai partagé mes mots, le lieu et ses habitants, les poèmes qui sont sortis de mes stylos. Le point d’orgue s’est déroulé jeudi dernier avec une lecture publique. Une classe de CM1 du quartier avait écrit sur les mêmes consignes et nous nous sommes retrouvés pour présenter nos poèmes. Public déjà acquis des parents et familles, quelques badauds et les mots ont jailli. C’était ma première fois à voix haute.
De cet atelier, je vais garder la liste d’auteurs que je vais prendre plaisir à découvrir, une autorisation à écrire des choses plus réalistes, l’excitation du partage.

Le deuxième atelier s’est déroulé au même endroit animé par Didier Vergnaud fondateur de la maison d’édition Le bleu du ciel. Après un partage très généreux avec un de ses auteurs, Didier nous a donné des consignes et nous sommes partis dans l’écriture d’un texte poétique. Premier jet, première lecture et l’oreille incroyable de Didier qui a tout de suite et pour chacun d’entre nous saisi les améliorations possibles. Deuxième écriture, deuxième lecture et re-belote…Trois fois, trois écritures et un texte. J’ai réellement apprécié ! En plus mon amie auteure Elisa Tixen partageait ce délicieux moment avec moi !

Vous pourriez vous demander pourquoi je me rends dans des ateliers alors que la pratique de l’écriture semble « facile » pour moi et « intégrée »…Croyez-moi chaque atelier m’ouvre des portes incroyables ! L’écriture c’est pour moi avant tout un partage.

Je vous encourage à participer aux activités de vos bibliothèques, vous y découvrirez des perles et des gens biens !

PS / Merci Denis Rieux de m’avoir un peu forcé la main, en tous les cas tu as eu raison d’insister 😉

Profil de Patrice Luchet : https://www.facebook.com/profile.php?id=10001308078912
http://www.lebleuducieleditions.fr
http://www.mediatheques.bordeaux-metropole.fr

 

Texte écrit à l’atelier de Didier Vergnaud

Des nouveaux mondes se pressent
Mes centimètres de peau blanche réclament leur encre
Jamais rassasiés, toujours en demande
Mes bouts de chair pleurent d’être vierges
Et puis une main s’approche, amie
L’aiguille file, éclaboussures de sang, tâches colorées
Mon corps fébrile s’endort, encore
Les endorphines titillées, éveillées, excitées
La musique de la machine infernale berce
Sillons et abysses, creux et déferlantes
Va et vient langoureux, la main remplit
Quelques larmes pointent, le regard s’évade
Encore, encore, encore
La main caresse poursuit ses traces
Part à l’aventure dans chaque pli
L’aguille s’enfonce, s’immisce, s’incruste
Il touche à présent le plus loin du dedans
Réveille tous les fantômes collés à mon derme
Mes yeux s’ouvrent, admirent, enveloppent
L’encre est posée, le corps violemment coloré
La main forte a ouvert la porte de mes peaux blanches
Juste sur le seuil

Laurence Marino – 2018

 

 

Quand les questions se télescopent. Chemin d’auteur

La semaine dernière, deux questions se sont télescopées sur mon petit chemin d’auteur.

La première émane d’une auteure et bloggueuse. Nous préparons une interview et la dernière question est  » L’auteur a t’il un rôle social ? ».
La deuxième vient de Patrice Luchet poète et animateur d’un cycle d’écriture poétique que je suis à la bibliothèque de St Augustin à Bordeaux  » Ecrivez sur quelque chose qui vous a marqué cette semaine ». Il venait de nous parler d’auteurs comme Marc Perrin, Bruce Bagout, Eric Clavier. Des portes ouvertes entre le roman et l’étude de la société.
Et puis il y a l’écriture des mon mémoire pour mon master…J’avoue que les lectures, les introspections, les interviews de jeunes viennent nourrir une réflexion sur l’utilisation de l’écrit comme force de témoignage et de changement.

Mon chemin se poursuit…en attendant voici le texte (rapide) écrit samedi matin. Les informations qui dégueulent des bien pensants sur ce que l’on doit faire des migrants, le sauvetage de cette aventurière au bout du monde vu presque en direct…La différence de traitement de l’Humain m’indignera encore longtemps.

 » Issam est pieds nus
Il fait froid et il a faim
L’heure du repas est passée
Sa maman est loin, ses frères perdus
La télé ici crache son venin
Costumes gris contre âmes blanches
Moi j’en veux pas, ils sont en trop
Issam est enfermé dans une tente ou dans un camion
Gelures aux pieds qu’on n’ira pas sauver
Il a faim et il a froid Issam
Réveillez vous »

 

 

Les femmes tatouées. Le livre sort !

Je vous ai parlé de ma contribution à la co-écriture des textes du livre de photos de Nathalie KAID. Et bien après 3 années de travail et de rencontres, il arrive !

Retrouvons nous aux Vivres de l’art à Bordeaux à partir de 16heures et jusqu’à 20h30. Je dédicace mon roman « Neuf mois ou presque » à partir de 17heures,

https://www.facebook.com/events/158421501440639/

Poème en lice !

Tellement compliqué de partager la poésie….Sur ce site, j’ai la chance de pouvoir le faire et ce dernier poème a même été sélectionné pour le prix d’hiver.

Vous pouvez aller le lire, voter pour lui et pourquoi pas partager quelques mots….

http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mes-trop-rares?all-comments=true&update_notif=1510486049#js-collapse-thread-579260

9 mois ou presque de Laurence Marino

Nouvelle chronique sur mon roman

Sur ma table de nuit

9-mois-ou-presque-976328-264-432

Editeur : Yakabooks Editions

Résumé :

Tombons-nous un jour enceinte ? Est-on enceinte ou le devient-on ? Comment devenir mère lorsque l’on en a été privée ? Au fil des pages et des jours, on part à la découverte de ces mois pendant lesquels se fabrique une maman. Dans un véritable dialogue entre le dedans et le dehors, l’héroïne embarque le lecteur dans la plus jolie des aventures humaines.

Voir l’article original 236 mots de plus