Je ne m’excuse pas d’être moi. Blog

Ben oui, tous ces bilans, ces fêtes obligatoires sous peine de sanction sociale, tout cela m’agace.
Je compose avec Noël parce que les symboles me plaisent et que les lumières dans les yeux des enfants n’ont pas de prix. Mais la farce de la nouvelle année, excusez-moi, j’ai vraiment du mal…
Depuis deux semaines, on voit fleurir les bilans en tout genre. Depuis trois jours, les réseaux sociaux sont envahis de pré-vœux. C’est un nouveau concept. Comme une course à celui qui donnera ses vœux le premier. Un peu comme les décorations de Noël dès le mois d’octobre dans les rayons des supermarchés. Alors on vous balance des bonnes fins d’année….Comme c’est étrange comme concept ! Autant que celui de demander à l’autre ce qu’il souhaite qu’on lui souhaite. Aussi débile que de demander ce qu’on veut comme cadeau d’anniversaire !

Les vœux c’est un souhait qu’on lance avec générosité et intention. Pas une vulgaire liste de courses.
J’agace mes proches parce que je ne joue pas le jeu. Je n’ai aucune résolution non plus, pas la peine de me questionner. Le principe même de ces injonctions c’est que personne ne les suive. Donc pour moi, mes changements et mes décisions ne sont pas dictés par une quelconque date. Ils arrivent lorsque c’est le bon moment pour moi.
Alors on va « passer » la fin d’année. Des gens vont sortir dans la rue célébrer le temps qui s’est écoulé. Croire que les emmerdes et les bonheurs sont derrière eux. Pourquoi pas ! A minuit, la terre entière va hurler sa joie de sauter en 2019.
Une frénésie collective va prendre place. Les gens vont s’embrasser mais très vite vont se ruer sur leur téléphone puisqu’il est devenu le meilleur ami des âmes seules (ou plutôt celles qui ne domptent pas leur solitude). Comme les réseaux seront saturés, ces mêmes gens passeront leur soirée à espérer les vœux de leur carnet d’adresse oubliant même les êtres de chair qui partageront leur nuit.
Moi ce soir, je serai entourée de gens que j’aime et c’est mon principal. Je vais poser mon téléphone dans un coin, enlever les sons des notifications, attendre demain matin pour répondre aux SMS que j’espère moins impersonnels.
Dans quelques jours, on me demandera ce que j’ai « fait » pour ces fêtes et je me surprendrai à rêver d’un jour où l’on remplacera le verbe Faire par le doux ÊTRE.

Alors moi, je vous ne souhaite rien de particulier mais je vous aime !

Publicités

4 réflexions sur “Je ne m’excuse pas d’être moi. Blog

  1. Faleyeux dit :

    Comme je me vois dans ce nouveau post !! Mille bisous ma Lolo et continues à être toi !! C est mon vœu pour toi en 2019😍🥂😘

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s