Il est. Poème

Il est un continent où les vagues ne se rencontrent jamais
Perdu au milieu de nulle part
Les âmes sensibles y échouent
Des larmes en cascade et des cœurs éventrés

Il est un jour durant lequel les mots séparent
Précis et nets, bords tranchants
Les cœurs n’y sont jamais préparés
Des tristesses sauvages et des regards gâchés

Il est une minute où nos destins basculent
Pauvres petites choses, défense de pleurer
Les mains se cachent dans les larges habits
Des restes étriqués et miettes nostalgiques

Il est une nuit qui submerge les émotions offertes
Cadeaux sans destinataire, laissés à quai
Les tendres ne seront plus
Des mots de fin sans appétit

Il est un cœur qui croyait en la magie
Pépites du quotidien camouflées
Les merveilleux ne sont pas là
Des mirages improbables

@Laurencemarino 2018

47679f705bc2b05732e6e19be4e8986e

Peinture @John Singer Sargent

Publicités

2 réflexions sur “Il est. Poème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s