Des âmes égarées. Poésie

Issam est pieds nus
Il fait froid et il a faim
L’heure du repas est passée
Sa maman est loin, ses frères perdus
La télé ici crache son venin
Costumes gris contre âmes blanches
Moi j’en veux pas ! Ils sont en trop
Issam, lui est enfermé dans une tente, dans un camion
Gelures aux pieds qu’on n’ira pas sauvées
Il a faim et il fait toujours froid

REVEILLEZ-VOUS !

 

@LaurenceMarino
Ce texte a été écrit lors d’un atelier avec Patrice Luchet poète bordelais. Il est né d’un mélange d’indignation et de sidération. La même semaine, j’avais vu à la fois un reportage sur un sauvetage d’une alpiniste de renom et la débauche de moyens mis en oeuvre et un autre sur les enfants perdus lors des migrations.

images

Publicités

3 réflexions sur “Des âmes égarées. Poésie

  1. Soriano dit :

    Et le mariage princier…. Et ces enfants qui tombent touchés par une balle perdue… Dommages collatéraux ? Non victimes de l’orgueil de l’homme, de l’espèce inhumaine.
    Ton poème nous réveille bravo et merci pour l’avoir écrit.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s