43. S’autoriser à ou comment dépasser les critiques. Coaching

 

« T’es nulle » « C’est pas joli » « Il y a bien plus doué que toi »…Ces phrases là elles sortent autant de la bouche de nos proches que notre critique interne. On les connait bien ces mots assassins qui réduisent à néant nos élans et désirs. Lors de mon dernier billet, je vous racontais l’expérimentation de l’hypnose pour dépasser cette étape de peur.

Hier j’ai tenté une nouvelle expérience. Le thème d l’atelier était alléchant «  Dessine moi un mouton : carnet de voyage ». Elena accent slave architecte et pédagogue nous a accompagné dans le dessin durant deux heures. Un premier temps consacré aux bases de la perspective, à l’utilisation des crayons et à un coaching positive. Selon elle, nous savons tous dessiner. A la maternelle, tous les enfants crayonnent avec bonheur et arrive l’âge où on commence à entendre les phrases empéchantes. La deuxième heure, munis de crayons et papiers, nous sommes partis sur la place St Michel. Tests de perspectives dans une ruelle ( catastrophique au départ), choix d’un sujet statique et passage à l’acte. Elena telle une petite abeille vient crayonner, apporte conseils et encouragements. Pour cet atelier, j’avais embarqué ma chipie de presque 13 ans pétrie de mauvaises phrases. Elle est nulle en dessin. Elle a lutté un bon moment mais a cédé sous les conseils et regards bienveillants.

Idem pour moi, j’ai découvert des techniques simples pour faire des arbres et des fleurs mon sujet favori. Et je sens que je vais me lancer !

Alors pour dépasser nos petites voix négatives, il est nécessaire de poser pas après pas. Pour moi, le passage aux crayons prend du temps mais les changements sont profonds et ancrés. C’est ce qui me semble important à communiquer. Les changements ne s’opèrent pas à coup d baguette magique. Il est indispensable de choisir ses petits pas, d’oser aller à la rencontre, FAIRE avant tout.

Elena a une jolie phrase « C’est l’attitude qui fait tout ». En effet qu’importe le résultat c’est l’intention qu’on y a mis, qu’importe le réalisme du dessin c’est l’émotion qui prime. Lorsque je regarde les dessins réalisés je repense à l’endroit, aux moments partagés avec ma fille. Et n’est ce pas l’essentiel….

Contact : Le buro des possibles rue Planterose Bordeaux (endroit superbe de coworking, de gourmandises au coeur de la ville)

https://www.leburodespossibles.fr

Le dessin avec le vélo est fait par ma chipie !

Publicités

4 réflexions sur “43. S’autoriser à ou comment dépasser les critiques. Coaching

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s